Message des évêques du Québec – mise à jour

Montréal, le 15 mars 2020 – Le premier ministre du Québec a ordonné aujourd’hui la fermeture de tous les lieux de rassemblement. Compte tenu de l’importance du danger, de l’urgence de la situation et de la solidarité nécessaire en pareil cas, l’Exécutif de l’Assemblée des évêques du Québec encourage dès à présent l’annulation de toutes les célébrations et de toutes les activités publiques dans les églises du Québec.

Les pasteurs sont invités à communiquer avec les familles qui avaient prévu une célébration de baptême, de funérailles ou de mariage pour leur demander de reporter l’événement.

Nous en appelons également à tous les prêtres exerçant leur ministère au Québec à demeurer disponibles et à faire preuve d’imagination pastorale pour accueillir leurs paroissiens lorsque ceux-ci communiquent avec eux par téléphone, leur demandent un rendez-vous privé ou une visite à domicile.

Les prêtres et les responsables de la pastorale sont invités à rester attentifs aux personnes qui sont seules ou malades, et à leur offrir tout le réconfort dont elles ont besoin, y compris la communion à domicile et le sacrement des malades. Ils doivent dans ces rencontres observer les pratiques recommandées par les responsables de la santé publique.

Là où ce sera possible, il est souhaitable que les églises demeurent ouvertes pour la prière et le recueillement strictement personnels.

Nous invitons les fidèles à comprendre que les prêtres plus âgés ne seront pas disponibles pour le service pastoral pendant cette période de confinement.

En cette période remplie d’inquiétudes et d’incertitudes, nous accueillons l’invitation du pape François « à redécouvrir et à approfondir le sens de la communion qui unit tous les membres de l’Église. » Il nous invite aussi à trouver le réconfort auprès du Christ, auquel nous sommes unis par la prière et par « la communion spirituelle à l’Eucharistie, une pratique très recommandée quand il n’est pas possible de recevoir le Sacrement. »    (Pape François, Angélus du 15 mars 2020)

Dans les circonstances exceptionnelles que nous vivons pendant ce Carême, nous sommes invités à vivre ce temps de confinement et de privations en nous rappelant les quarante jours vécus par le Christ au désert. Par ce jeûne, par notre prière et nos gestes d’entraide, nous sommes unis au Christ.

Nous unissons notre prière à celle de tous les catholiques du Québec, et nous recommandons à Dieu les intervenants qui œuvrent dans tous les coins de la province pour prendre soin de la population. Que la Vierge Marie, qui est aussi notre Mère, nous apporte réconfort et soutien.

 


+ Christian Rodembourg
Évêque de Saint-Hyacinthe
Président de l’Assemblée des évêques catholiques du Québec

Cette entrée a été publié dans Non classé. Ajoutez en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *